le coupé, malgré des aprioris, n'est pas un gouffre d'entretien. 
En effet pour l'époque la conception de l'auto est en général relativement bien conçu,mais reste comme toutes autos, victime du temps.
 
La carrosserie est entièrement galvanisé, à l'époque la pub audi garantissait 12 ans ses voitures contre la corrosion, et aujourd'hui après une quinzaine d'années il est rare de voir un coupé attaqué par la rouille, seul un modèle très mal mené
 commence seulement à laisser paraitre quelques points d'oxidation.
Des problèmes d'étanchéité ont été notés au niveau du coffre, pour cause les joints en mastic des feux qui se déssèche avec le temps et laissent l'eau s'imfilter dans le coffre, les fenètres avant sans montant avec un problème de joint qui s'écrase et se craque avec le temps,

innondant les places arrières et obligeant à rerégler le bati en alu des fenètres, le réglage de la gache pour bien plaquer la porte sur son joint, mais ces problème peuvent etre évité en applicant tout les 6 mois du silicone sur les joints pour les nourrirs.

Mécaniquement les blocs sont fiables et avalent les kilomètres sans problèmes, il est courant de voir des kilométrages qui s'élève à 300 000 km voir plus.
évidemment tout dépend aussi de ces antécédents!
Les problèmes relevés, sont des soucis de fuites de radiateur qui est assez onéreux, de pompe à vide sur les 2.3 aux alentours des 200 000 km, des files d'allumeur qui se déssoudent sur certains modèles, des durites de dépréssion qui se désagrègent sur les injections mécanique.
Les vidanges sont à effectuer tout les 10 000 km,
opté pour un filtre à huile VAG très important pour une bonne préssion d'huile à défaut des autres filtres, d'une conception différente. Le filtre à air tout les 10 000 km aussi, l'idéal est d'avoir un filtre nettoyable comme un K&N ou un green c'est plus cher mais rentable à la long terme, sur les 5 cylindres l'accès n'est pas très pratique donc n'ésité pas à bien dégager le manchon en caoutchouc pour déloger tout le bloc d'injection.
Les bougies tout les 25 000 km, le filtre à essence qui lui est placé sous la caisse, devant la roue arrière droite tout les 120 000 km, on y pense pas forcément à se filtre mais cela peut etre problématique dans le cas ou celui-ci serait obstrué,
la voiture ne démarre plus.

Au niveau des trains roulant avant, les silent bloc de triangle sont les premiers signes de fatigue surtout avec des jantes larges mais à un kilométrage tout à fait honnète, les ammortisseur à gaz d'origine sont de bonne qualité et endurant dans le temps.
les cardans malgré leurs prix élévé sont très robustes et peuvent aller très loin.

La partie électrique de la voiture ne pose pas trop de gros soucis, si ce n'est des problèmes d'oxidations des platines des feux du à un manque d'étanchéité sité plus haut. 

Le comprésseur de vérouillage centralisé qui peut présenter des signes de faiblesse, les commodos dont les contacts s'oxyde, parfois du à l'emploi de produit nettoyant plastique qui encrassent les contacts, le pentotiometre d'éclairage de compteur pour les memes raisons que les commodos, et un soucis très courant, la sonde de température d'eau très capricieuse qui fonctionne quand elle a le temps.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 





Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement